Reptilia
ATTENTION:

1) Te présenter avant de poster tu devras
2) Avant 10 posts aucune annonce (de vente) tu ne posteras
3) Rester courtois tu devras
4) En bon français tu t'exprimeras
5) Sans quoi au bout de 3 avertissements tu dégageras
6) T'inscrire pour ne pas être actif tu éviteras, sinon ton compte on supprimera.



 
AccueilgalerieRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pelomedusa subrufa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pelomedusa subrufa   Mar 18 Mar - 19:40

Cette espèce comprend 3 sous-espèces distinctes, toutes localisées en Afrique :

Pelomedusa subrufa subrufa (Lacepede, 1788),
Pelomedusa subrufa olivacea (Schweigger, 1812)
Pelomedusa subrufa nigra (Gray, 1863)
Répartition géographique:

La Pelomedusa subrufa est répandue dans toute l'Afrique centre méridionale jusqu’à Madagascar, Yemen et Arabie saudite.
La Pelomedusa subrufa olivacea occupe la bande septentrionale : de l'Éthiopie et de Soudan jusqu'à la Côte d'Ivoire, en passant par le Cameroun et le Nigeria quelques spécimens ont même été repérés au Yémen.

La dernière sous-espèce Pelomedusa subrufa nigra est rencontrée dans la partie méridionale, en particulier en Sud Afrique.
Les Pelomedusa subrufa occupent les cours d’eau à faible précipitation durant l’hiver.

Dans son biotope pendant les jours d'été à forte chaleur, la température ambiante atteint en moyenne les 30 degrés.

Elles occupent principalement des petits bassins et marres stagnantes occasionnellement remplis mais qui ne tardent pas à s'assécher, contenu des fortes températures.


Description:

Cette espèce est relativement petite et atteint rarement les 20 cm de carapace.

Leurs plastrons n'ont pas de charnières mobiles (contrairement à la pelusios castaneus ,à ne pas confondre) , peut être complètement uniformes, sans reflets, allant de la couleur ocre. Cependant quelques spécimens présentent des colorations très sombres et uniformes.

La dossière est de forme ovale avec des couleurs, marron au vert olive, dépendant généralement de la sous-espèce.

Le dimorphisme sexuel est exclusivement visible en observant la queue qui est longue et large à sa base, avec un cloaque proche de l'extrémité de la queue chez les mâles.

Celle des femelle est courte et fine avec un cloaque proche de sa base.

Maintenance en captivité :

ATTENTION

Il n'est pas possible de l'élever en plein air étant donné des températures de ses zones d'origines.

L'aquaterrarium doit avoir des dimensions minimum de 100 cm x 50 cm.
Le niveau de l'eau doit permettre à la tortue de pouvoir respirer en tenant ses pattes postérieures sur le fond de l aquaterrarium.

Il est important de souligner qu’elles ne sont pas de bonnes nageuses et qu’elles préfèrent d'avantage se déplacer dans le fond de l’aquaterrarium .

La température de l’eau doit être assez élevées et comprises entre les 25 et 31 degrés centigrades : l'idéal est 26-28 degrés.

En dessous de 26 degrés elle manifestera un fort ralentissement du métabolisme, une anoréxie et une apathie qui pour cette espèce peut s’avérer fatal.

Dans leur biotope, la température reste constante toute l'année ce qui explique que cette tortue n'hiberne pas.

Des températures trop élevées (nécessaires seulement en cas d'infections ou maladies) augmentent considérablement le métabolisme et causent l’estivation, très fréquente chez cette espèce.


De nuit on peut faire baisser la température de 4 ou 5 degrés centigrades.

Il est nécessaire de munir l'aquaterrarium d'une aire émergée constituée de cailloux non coupants, de buches ou même de racines.

Cette zone sèche devra être vaste d'au moins 1/3 de la cuve et exposée contrairement à ce qu avancent certains éleveurs à un éclairage UVB 7% 10 heures à 12 heures par jour (surtout pour les juveniles)
.
Une lampe chauffante sera également aménagée au dessus de cette plage afin d’obtenir 30 degrés centigrades, nécessaires à leur thermorégulation, surtout si la température de l'eau n'est pas très élevée.

Dans la nature les Pelomedusa subrufa, vivent dans des eaux dont le pH particulièrement élevé (alcalin) est compris entre 8.0 et 8.5.

Il peut donc être utile de contrôler le pH et les adapter à cette valeur, en ajoutant par exemple du sable corallien ou autre…

Les interventions sur le pH sont destinées aux éleveurs plus experts voulant reproduirent au mieux leur biotope.


Alimentation :

La Pelomedusa subrufa est une espèce exclusivement carnivore.

Ses apports nutritifs sont principalement issus d'aliments protéiniques; pour ces mêmes raisons il est nécessaire de lui fournir une alimentation très variée et équilibrée.

Dans son biotope elle se nourrit volontier de tout ce qui peut lui passer sous les yeux mais surtout d'insectes, mollusques, crustacés, vers, petits mammifères, poissons et autres...


Les jeunes spécimens nécessitent une alimentation quotidienne avec un jour de jeûne par semaine, les adultes peuvent être alimentés tous les 3 jours vu leurs temps de digestion beaucoup plus lent, que les juvéniles et sub-adultes.


Son alimentation en captivité peut être composée d'insectes : grillons, vers de terre, vers de vase, vers de farine, et autres larves.

Poissons d'eau douce (truite, brochets etc..) oisillons, souriceaux morts ou vivants, en morceau ou entiers (selon la taille de la tortue).


À cela il est conseillé de compléter avec d’autres aliments : petits invertébrés (escargots avec coquille très riche en calcium), mollusques, crevettes d'eau douce.

On conseille également de fournir des chairs blanches et rouges.


Reproduction :

En captivité la maturité sexuelle est plus vite atteinte par les mâles ; selon les conditions d'élevage.

Pour la ponte il est nécessaire d’aménager une zone de ponte placée à une hauteur d’environ 20 cm et assez large.

Dans ces conditions elle y déposera 15 œufs selon les conditions de l'animal, de son âge, etc... En une seule ponte.

La durée de l’incubation peut varier entre 70 à 90 jours.

Pour un taux de naissances optimales il est préférable d’enlever les œufs du nid et de les mettre en incubateur, en utilisant de la vermiculite de 5-8mm d épaisseur humidifiée.

Il est conseillé de maintenir une humidité autour du 70% et des températures comprises entre les 27 et les 32°.

Il est également important de rappeler que les œufs ne doivent pas être renversés pour éviter de tuer l'embryon.

Les sujets à peine nés, de dimensions réduites à peine 3cm, sont très délicats et demandent donc plus d'attention et de soins.


Remarque :

Comme déjà évoqué plus haut, la Pelomedusa subrufa est une tortue qui n’hiberne pas et des températures trop basses peuvent s'avérer fatales pour cette espèce.
Revenir en haut Aller en bas
Stan
F O N D A T E U R
avatar

Nombre de messages : 8511
Localisation : Dans la jungle, loin de la bêtise humaine!
Nombre de serpents : 0,5
Nombre de concours gagné : personne vote pour moi....
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Pelomedusa subrufa   Mar 18 Mar - 20:43

Pour cette exellente fiche!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reptilia-forum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pelomedusa subrufa   Mar 18 Mar - 21:11

Degrés Centigrades ???? scratch scratch scratch

Degrés cellsius plutot non ?à moins que ce soit un copier coller ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pelomedusa subrufa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pelomedusa subrufa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pelusios castaneus et pelomedusa subrufa
» attestation de cession pour Pelomedusa subrufa
» lampe chauffante pour PELOMEDUSA SUBRUFA
» bac pelomedusa subrufa
» FICHE D'ELEVAGE ET DESCRIPTION : Pelomedusa subrufa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reptilia :: LE REPTILARIUM :: Fiches d'élevage-
Sauter vers: