Reptilia
ATTENTION:

1) Te présenter avant de poster tu devras
2) Avant 10 posts aucune annonce (de vente) tu ne posteras
3) Rester courtois tu devras
4) En bon français tu t'exprimeras
5) Sans quoi au bout de 3 avertissements tu dégageras
6) T'inscrire pour ne pas être actif tu éviteras, sinon ton compte on supprimera.



 
AccueilgalerieRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MoOrelia Spilota spilota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MoOrelia
Modo fantôme
avatar

Nombre de messages : 2414
Age : 29
Localisation : UK
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: MoOrelia Spilota spilota   Mar 14 Sep - 22:14

Hello !!

Pour ceux qui connaissent les données sont assez fluctuantes concernant cette espèce c'est pourquoi j'ai entreprit depuis des mois de longues discussion avec des éleveur de python diamant européen (Mats Jacobson, Marc Mense, Précision...) et aussi avec des éleveurs australiens, accouplé avec mes informations recueillis lorsque j'étais en Australie, j'ai essayé de créer une fiche faisant ressortir les pratique les plus utilisé a fin de faire un "modèle type" je l'ai proposé aux éleveurs qui se sont majoritairement mis d'accord sur la logique de cette fiche. En espérant qu'on retrouve de moins en moins d'écart entre les pratique et de plus en plus d'éleveur !!!


Morelia Spilota Spilota
[Python Diamant]



Lacepede, 1804, Premier morelia spilota découvert.


Description:


Espèces appartenant au groupe des Morelias et de la sous espèces des spilota. De taille modéré 180-200cm en moyenne. Mais certains individus atteignent des tailles record de 280cm ou plus parfois, (très rarement). Certaine femelle atteignent jusqu'à 5-6kg à l'age adulte alors que le mâle comme usuellement chez les serpent reste plus modéré.
Arborant 2 robes possible noir/blanc ou Noir/jaune, le ventre et de couleur crème/blanc. Leur nom vernaculaire provient de leur pattern rappelant le précieux objet. Les écailles sont noirs, et au centre on aperçoit la coloration plus clair (jaune ou blanc). Sur toutes la longueur du serpent, dorsale et latérale, il est recouvert de taches blanches entourées de noir. Ils ont une morphologie identique aux autres spilota: une tête bien démarqué du cou, un corps élancé peu trapu, et disposent évidemment lui aussi de fossettes labiales. Les juvéniles quant à eux sont beaucoup moins attrayants qu'un adulte puisqu'iles sont très ternes avec peu d'écailles claires.


Aire de répartition:

C'est l'un des seul python a courtisé une zone assez fraiche, puisqu'on le retrouve le long de la cote Sud Est de l'Australie le long de l'État de Nouvelle Galles du Sud (NSW) en débordant sur le haut du Victoria et le sud du Queensland, ou il s'inter-grade naturellement avec les morelia mcdowelli. Dans cette zone, le gradient thermique jour/nuit y est très important toute l'année, ainsi que la différence de température entre l'été et l'hiver. L'été, les températures de jour peuvent dépasser 35°C, alors que la nuit on tombe en moyenne jusqu'à 10-15°C. En hiver les températures n'excèdent que rarement les 20°C, et la nuit ont tombent très bas parfois en dessous de 0°C. Outre les température changeante le climat l'est aussi, puisque l'ont peu passer rapidement de jour très ensoleillé et sec a des jour de fortes pluies. Mais en aucun cas le python diamant hiberne. On le retrouve fréquemment dans les prairies sèches, les forêts et les chemin rocailleux. Par tous ces éléments nous pouvons constater qu'il s'agit d'un morelia plus atypique, éloigné d'un biotope tropical comme certains.


Moeurs:


Couramment semi arboricole, mais il n'y a pas de règle, certains spécimens grimperont toute leur vie d'autres n'iront jamais se lover sur le bout de bois fournit par le proprio. Mais en général, au moins au stade juvénile, il aime faire de la grimpette.
Dans la nature, la journée ont peu facilement le rencontré sur un rocher ou sur une table de jardin, absorbant les raillons du soleils, il accumule la chaleur et essaye d'en conserver un maximum pendant la nuit caché dans un coin. Ce pourquoi il se nourrit que peu voir pas du tout pendant 1-3 mois l'hiver, Les températures sont très fraiches comme nous l'avons déjà dit, rendant les proies moins fréquentes, de plus le python diamant a besoin de rester a l'abri pour conserver de la chaleur corporel, il sort donc assez peu pour chasser pendant cette période froide.


Terrarium:


- Aménagement:
Pour ma part je conseillerais pour un adulte un terrarium d'environ 140x50x50 minimum à ajuster selon les préférence du spécimen (arboricole ou pas). J'utilise du substrat à base d'écorce d'hêtre , largement utiliser répondant aux faibles besoins en hygrométrie de l'espèce. Une cachette de chaque coté sera fort apprécié n'oublions pas qu'il aime se blottir dans des feuilles ou sous un rocher, surtout en période fraiche. Certain utilisent même une boite isolante en période hivernale permettant au serpent de garder un peu de chaleur la nuit.
- Températures:
Partie la plus importante !! Nous reconnaissons tous une règle : il faut reproduire au mieux en terrarium les conditions naturelle du biotope dans lequel le serpent évolue. Ici nous avons donc affaire a des températures assez basse, et par manque de connaissance certains éleveurs ont soient hiberner le python diamant, soit laisser le terra 3 mois sans chauffage pour l'hiver, or aucune de ces méthode ne reflète la réalité ! Et c'est comme cela qu'on risque des problèmes respiratoires. A l'inverse pour éviter tout risque certains éleveurs (européen et américain) surchauffe le terra (jusqu'à 40°C au point chaud et un point froid jamais inférieur a 25°C)... la il faut se poser certaines questions, ne pas oublier que les conditions climatiques sont inscrites dans les gênes des serpents. Ne pas respecter les paramètres naturels c'est aussi stupide que de maintenir 100% d'humidité toute la journée pour un viridis de peur d'une mauvais mue, de maintenir un pogona sans UV, ou encore de sous nourrir un reticulé pour le garder le plus petit possible...
Le gradient doit être important, les T° oscille entre 28°et 32° d'un éleveur à l'autre, j'opterais donc pour 30°C au point chaud. Pour le point froid un grand gradient thermique n'est pas gênant on peut donc descendre jusqu'à 22°C environ dans la journée.
La nuit certain ne chauffe pas du tout mais un gradient de 22°C à 18°C sera apprécié.
Pour la période hivernal: cette espèce a besoin d'une période fraiche d'environ 2-3 mois dans l'année. Beaucoup réfutent la solution de Stan Chiras qui propose de les plonger en hibernation, et ce très rapidement. En milieu naturel ils n'hibernent pas. Pour cette période on proposera un point chaud a environ 25°C sur 4-6h minimum dans la journée, le reste du temps ont peut ne pas chauffer. La nuit, durant cette période, rien ne sert de chauffer puisqu'il faut arriver à descendre au moins à 18°C pour les jeunes et entre 12-15°C pour les plus mature. L'utilisation d'un éclairage n'est pas une obligation si la pièce est éclairée même si cela reste souvent pratiqué. Pour ma part j'utilise des lampes céramiques 60W protégés, permettant un point chaud localiser et le reste du terra reste à température basse offrant un bon gradient. J'utilise l'éclairage naturelle par fenêtre, mais si il est trop faible dans votre pièce je conseillerais un éclairage, non pas forcement pour les UV mais simplement pour les stimuler avec un cycle d'éclairage marqué, et profiter au mieux de leur couleurs.
- Hygrométrie:
Là, pas de débat, elle doit osciller entre 40 et 60% maxi. La plus part des éleveurs ne vaporisent jamais même en période de mue sans avoir de problème. Mais rien n'empêche de prévoir une petite boite un peu plus humide, mais normalement un bol d'eau de taille modéré suffira a leur besoin. La ventilation doit donc être assez importante, certains éleveurs les gardent même dans des terra grillagés en intérieur sans aucun problème de mue.


Nourriture:


Fidèle à son genre le diamant ne fait généralement pas le difficile devant une proie. Cela dit il est loin d'être aussi « goinfre » que certains morelias, et on verra quelquefois des proies refusées. Mais ce serpent peut tenir un long moment sans manger, il est donc inutile de tenter tout est n'importe quoi dés la première proies refusée. Des dires que j'ai eu, beaucoup de spécimen préfère les rats aux souris, à privilégier donc. Mais on l'entend souvent est c'est vrai: cette espèce est sujet à l'obésité. On se contentera d'une proie de taille adapté par semaine maxi jusqu'à 2-3ans puis on pourra nourrir toutes les 2 semaines maximum (certains nourrissage toutes les 4 semaines sans problème). Concernant la période plus fraiche aucun nourrissage ne doit être effectué que ce soit pour les juvénile ou les adultes. Ce serpent peut tenir un très long moment sans manger, et n'a pas besoin d'apport pendant l'hiver. Après le nourrissage ils apprécient grandement des températures un peu plus chaude de l'ordre de 32-35°C, quelques heures par jour. Les pythons diamant ont un métabolisme lent, et peuvent tenir très longtemps sans manger, ils peuvent survivrent un an sans manger et sans complication. Certains juvéniles ont attendus 9 mois avant d'ingurgiter leur première proie !! Mais évidement il n'est pas recommandé de privé de nourriture un spécimen qui accepte chaque proie sans problème.


Reproduction:

- Méthode:
Il faudra attendre d'avoir une femelle d'environ 5ans et 180cm. La période hivernale doit attentivement être exécutée, novembre, décembre et janvier sont des mois bien adapté chez nous pour mettre en place cette période. Ont baisse donc graduellement l'éclairage et le chauffage pour une période de 3 mois. Certains australiens coupent le chauffage complètement pendant plusieurs jours afin de stimuler les pythons. Les femelles doivent être nourrit plus abondamment avant la période fraiche, et surtout après la ponte. Avant d'introduire le/les mâles il faut s'assurer que tous les spécimens ont l'estomac vide, mais comme on aura pris soins de ne pas les nourrir pendant les 2-3 mois précédent il ne devrait pas y avoir de problèmes. Après cette période, on peut introduire plusieurs mâle ensemble, la femelle en sera plus stimulé. On commence par introduire un premier mâle quelques jours, puis ont ajoute un second pour 3-4 jours, après, on séparent tous le monde. Cette opération peut être appliqué pendant 2 mois pour augmenté les chances, ou, jusqu'à ce que l'on aperçoive la femelle ovuler. Entre la copulation et la ponte il s'écoule environ 80 jours, la mue de pré-ponte survient 22 jours avant la ponte. On prendra soin d'installer, quelques jours avant une boite de ponte contenant plusieurs centimètres de sphaigne. L'éclosion à lieu environ 52 jours après la ponte, les œufs doivent être maintenus à 32° sur une période de 50-55 jours. La moyenne d'une portée est assez élevé et ont peut facilement atteindre plus de 15 oeufs (des portées de plus de 25 petits sont courantes). Les pontes représentent environ 30 à 45% du poids de la femelle, ce pourquoi il ne faut pas les reproduire chaque année et leur laissé 1 voir 2 année de ré-pis.
- Néonates:
Pour le sexage, même juvénile il n'y a pas de problème, comptez 4-5 écailles pour la femelle et plus de 10 pour le mâle. La première mue survient dans les 2 semaines. Les réserve accumulés après l'éclosion pourraient leur permettre de tenir des mois, il n'est donc pas « urgent » de les nourrir. Ont peut attendre 2 semaine après la mue (soit environ 4 semaines après l'éclosion) pour leur proposer une proies adapté, nul besoin de les nourrir plus d'une fois par semaines. La première année le cyclage de température et la période de jeûne ne sont pas obligatoire, cela dit il devient opportun de commencer ces deux paramètres dés le deuxième hiver.


Achat:


Le nombre d'éleveur de cette espèce en France se comptent sur les doigts de la main, il est donc difficile de trouver des spécimens né en captivité toute l'année.
A la mi-2010 les prix pour du NC juvénile avoisinent au mieux les 600€ pour un mâle et environ 1000€ pour une femelle, soit 1600 à 2000€ pour un couple.
Les éleveurs les plus connus de cet espèce en Europe sont Mats Jacobsson, Précision Reptiles, Marc Mense, Daniel Pottier (Reptibel) et Reinhauld Maugg.


En somme :

On retiendra que ce python, pourvu de colorations magnifiques, garde une taille et un caractère raisonnable. Même si son maintien diffère beaucoup des autres morelias, c'est une espèce gérable par la plus part des amoureux du genre. Il ne faut toutefois pas le laisser entre toutes les mains, une expérience avec le genre morelia est plus que conseillé. Mais avec la diversité des connaissance que l'ont a aujourd'hui ce n'est plus une espèce qui doit faire peur. Ne pouvant partager les conditions climatiques des autres pythons, ils est plus aisé de les maintenir dans une pièce à part.
Les éleveurs australiens élèvent ces merveilleux pythons en intérieur et extérieur depuis des années sans problèmes, en gardant a l'esprit de les laisser vivre comme ils le ferait dans leurs jardins, ajouté a cela les prix dégressif c'est un python qui je l'espère va rapidement se démocratiser dans nos élevages !



Fiche Récap :


Aire de répartition : Côte Sud Est de l'Australie.
Taille adulte : 180 - 200 cm en moyenne.
Biotope : Zone rocheuse, prairies, forêts.
Moeurs : Semi arboricole, nocturne.
Alimentation : Rongeurs, oiseaux, à dose modéré.
Caractère : Peu agressif, actif.
Températures saison : 30°C - 22°C
Température hiver : 25°C – 10/15°C (3 mois dans l'année)
Hygrométrie : 40 à 60%




Cyril Hernandez


Mon male


Ma femelle

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤Signature¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
mayhem13
Membre trés actif
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 33
Localisation : hell
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: MoOrelia Spilota spilota   Mar 14 Sep - 22:23

Très intéressant, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Elios
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 54
Localisation : 95
Nombre de serpents : suffisement
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: MoOrelia Spilota spilota   Mar 14 Sep - 23:23

Merci pour cette fiche trés interessante;

Je comprends maintenant pourquoi ils sont maintenus à des temératures si peu élevées rapport au viridis, seule espèce que j'ai maintenu en morelia et dernièrement depuis é ans un spilota cheyney
Revenir en haut Aller en bas
MoOrelia
Modo fantôme
avatar

Nombre de messages : 2414
Age : 29
Localisation : UK
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: MoOrelia Spilota spilota   Sam 25 Sep - 9:52

Petite modif pour le maintien en période hivernale.

Il vaut mieux laisser le point chaud a la même T° toute l'année en fait (30°C), mais en hiver on le laisse moins longtemps (4-5h max) et le reste de la journée on peut descendre vers 15-18°C

Les australiens conseille de descendre a 12-15° mais de mettre une boite isolé pour maintenir la chaleur...Sauf que la je vois pas le but de descendre si c'est pour que les snake restent dans la boit a 18°C autant laisser le terra a 18° directement....mais bon.

Voilou

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤Signature¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MoOrelia Spilota spilota   

Revenir en haut Aller en bas
 
MoOrelia Spilota spilota
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morelia Spilota Spilota
» Pythons diamants - morelia spilota spilota
» Présentation et intérrogations
» Morelia viridis sorong et Jayapura
» Ponte Morelia spilota cheynei et Irian jya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reptilia :: PYTHONINES :: Fiches d'élevage-
Sauter vers: