Reptilia
ATTENTION:

1) Te présenter avant de poster tu devras
2) Avant 10 posts aucune annonce (de vente) tu ne posteras
3) Rester courtois tu devras
4) En bon français tu t'exprimeras
5) Sans quoi au bout de 3 avertissements tu dégageras
6) T'inscrire pour ne pas être actif tu éviteras, sinon ton compte on supprimera.



 
AccueilgalerieRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BCI problèmes de transit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: BCI problèmes de transit   Lun 14 Avr - 20:00

Bonjour,
Un post pour rendre compte d' une manip qui m' a permis au bout de longues semaines de persévérance de venir à bout , tout du moins pour le moment
d'un problème de transit sur un BCI .
Je précise immédiatement que ces manips sont entrecoupées de visites chez le vétérinaire qui faute de mieux , approuve ces manipulations .
De plus elles sont pratiquées avec le "consentement" de l' animal concerné : je n'ai quasi effectué aucune contention : je pose le serpent bien calé sur mes épaules ou sur mes genoux, il est libre et à la possibilité de s'enfuir , et s'il le fait je n'insiste pas trop mais la plupart du temps il se laisse faire .

Prologue
Cela à débuté en novembre par le décès foudroyant d'un BCI de 3-4 ans en pleine croissance qui faisait partie d'un couple que j' ai récupéré été 2012 , comme certains de mes animaux,
un peu à l' arrache en cherchant des terrariums d' occase sur LBC .
Visiblement ces deux serpents étaient très en retard quant à leur croissance , maintenu dans des conditions limites et j'ai proposé de les récupérer .
Les deux animaux étaient maintenu ensemble jusqu' alors et je les ai séparé pour  la quarantaine qui dure toujours !! .
J'ai soigné et fait opéré le plus petit ( celui dont il sera question ) d' un kyste à la gorge, puis augmenté peu à peu la cadence de nourrissage jusqu'à ce que la courbe retrouve la " normale " .
Or le plus gros des deux est mort subitement au bout d' un peu plus d'un an sans qu'on puisse en déterminer la cause . ( en le disséquant peu après sa mort j'ai constaté que son foie était liquéfié !  )
L' autre , s'est mis quelques semaines plus tard, c'est à dire en décembre dernier,  à présenter des signes inquiétants un peu similaires .
Par précaution le véto a mis en place un traitement antibiotique à large spectre .
Les symptômes  d'une infection bactérienne suspectée ont commencé à disparaitre  au bout d' un mois .( Asthénie , taches rouges au niveau des écailles ventrales, nodules mous sur les flans, contractions à la palpation et douleurs probables ) . C'est alors qu' un autre problème est apparu ...

Première phase .
j'ai constaté une absence inhabituelle de fèces et d' urines de plusieurs semaines , qui se sont confirmées à la reprise de nourriture consécutive au traitement .
Par ailleurs les contractions se sont à peine calmées à la palpation . J'ai donné de petites proies pour vérifier le transit mais ... rien .
Peu à peu j'ai commencé à sentir des urolites importantes en amont du cloaque que je suspectais de bloquer le transit intestinal .
Ayant déjà pratiqué des gestes similaires plusieurs fois pour des rétention d' oeufs , j'ai pris l' initiative de les expulser manuellement.
J'ai utilisé un sonde de sexage trempée dans la bétadine-gel pour masser le cloaque . Celui ci devient rapidement turgescent et permet un sondage sans résistance de la chambre cloacale .
on trouve alors assez facilement le chemin de l' uretère et la sonde vient cogner sur la surface crayeuse des urolites .
Cela permet d'en apprécier la taille et soit  de les briser soit  de les gratter suffisamment  pour permettre leur expulsion . Parfois quelques millimètres cube suffisent et la sonde sert de guide jusqu’à la sortie .
L'astuce consiste à débuter l' opération en maintenant la queue de haut en bas  afin de faire reculer dans un premier temps l' urolite à l' intérieur.
En effet je pense, car je le sens au bout de la sonde , que celui ci n' arrive pas à passer entre autre car sa trop grosse taille provoque une invagination de l' uretère qu'il convient de remettre en place dans un premier temps .
(c'est un peu empirique mais ça marche )  .
Dès que le premier urolite est sorti, tous les autres on suivit d'un coup et le serpent s'est vidé d'une grosse quantité de liquides avec un soulagement visiblement partagé .
Malgré une constipation de plusieurs semaines , à peine une noix compacte d' excrément était mêlée aux urolites et liquides que j'ai soumis à l' examen du veto .  Pas de sang, ni d 'odeur , pas de signe d'infection.

Deuxième phase .
Malheureusement cela n'a résolu en rien le problème de transit intestinal car aucun autre excrément , en rapport avec la quantité de proies ingérées ( environ 1500 g au total ) , n' est venu dans les semaines qui ont suivi .
Le serpent avait l' air d' aller bien, était doté d' un appétit féroce mais souffrait visiblement du tube digestif à la palpation ( contactions anormales, préférence inhabituelles d'une source de chaleur plus forte  )
Ma véto voulant éviter autant que possible un intervention lourde , je me suis mis à distribuer de petites proies avec systématiquement  quelques millilitres d 'huile de paraffine dedans .
Aucune urine, aucun excrément pendant encore des semaines .
J'ai augmenté les prises d' huile , jusqu' à un gavage quotidien d 'huile pure ( 1 ml par kg ) pendant une semaine... rien.
Pour en avoir le cœur net j' ai proposé de temps en temps une proie plus grosse ( rat 200 g ) ... rien
Au cours des semaines qui ont suivi j'ai été amené par deux fois à expulser manuellement de gros urolites mais toujours pas la trace du moindre excrément .
Il me semblait néanmoins  à la palpation que le site des contractures se déplaçait lentement vers la queue et qu'elles étaient moins intenses .
J'ai tenté des sondages assez profonds pour essayer de palper un bouchon d 'excrément mais il n'est pas très facile de s' y retrouver dans la chambre cloacale avec tous les "tubes" qui y débouchent .
Je les accompagnait toujours de massages en vue de repérer et débloquer une quelconque occlusion, avec toujours cette technique empirique de retroussement vers le haut avant le glissement vers le bas .  
Enfin au cours de la dernière manip' , suite à l'expulsion des urolites, un énorme morceau de matières fécales très compacte est descendu de l'intestin et j'y ai planté ma sonde qui l' a guidé jusqu’à la sortie .
Quand j' ai vu l' engin  Shocked , heureusement d'aspect sain , j'ai eu le droit d' espérer avoir débloqué la situation .
L' avenir nous le dira mais en attendant, l' animal et moi même avons été soulagés .

En résumé
Au final je ne suis pas bien avancé , car l' origine de cette constipation n'est pas établie du tout : réaction aux antibiotiques , urolites durcis par l' augmentation des températures nécessaire au traitement, prolapsus ou invagination  interne, conditions de maintien défectueuse  ?
J'essaie pourtant d' optimiser  mais j' ai toujours tâtonné  avec les boas surtout à propos du chauffage et c'est l' espèce avec laquelle j'ai eu le plus d' échec  .
La méthode utilisée pour résoudre le problème , soit : massages + huile de paraffine + expulsion manuelle des urolites et fécalomes n'est pas non plus certifiée efficace : j'ai peut être juste eu de la chance... les bouchons se serait il débloqué de toutes façon, à long terme ? .
Mais la constipation à duré plus de 4 mois ... et les urolites ne seraient sans doute pas sortis tout seuls , ni le fécalome et force est de constater que les contractions ont disparu pour le moment.
il n'est pas certain du tout que tout soit terminé : j' ai nourri à nouveau le BCI ( 2 x 200 g ) ,  qui vient de muer , et j' attends impatiemment dans un premier temps des urines normales puis les fèces .
Ces manip sont pratiquées en désespoir de cause, avec bien sur une prophylaxie maximum et tout le soin et la douceur que je peux y mettre . De même j' agit assez progressivement et lentement, sans geste brusque mais sans  hésitation .
Il est évident qu'elles ne sont pas souhaitables et je les déconseille  aux personnes qui ne sont pas un peu au fait de l' anatomie du serpent .
Elles ont toutes été précédées d'une ou plusieurs visites  préalables  chez le véto qui à jugé de l' état et de l' affection probables de l' animal et tenté un ou plusieurs traitement auparavant .
Mais je n'ai ni le temps ni les moyens de passer ma vie chez le veto qui de toutes façon n' a alors plus trop de solution à me proposer .
D'ailleurs il m'est arrivé à plusieurs reprises que je consacre 5 à 10 fois le prix du serpent pour tenter de le sauver , la plupart du temps en vain .
Les véto que je connais sont assez compétents et motivés , je n'ai pas à m'en plaindre mais comme ils disent eux même : chaque serpent est un cas particulier ; Contrairement aux mammifères , il y a trop peu de cas statistiques pour établir des diagnostics clairs et des thérapeutiques efficaces à tous les coups  .
Ils  tâtonnent un peu  et bien souvent ce sont les soigneurs qui à défaut de pouvoir traiter la maladie directement agissent de façon plus ou moins empirique sur les symptômes , améliorant ainsi l' état général de l' animal
qui dispose alors mieux de ses propres moyens pour guérir.


Je me répète mais le plus remarquable dans l' histoire est comme toujours le comportement de l' animal qui reste tranquille et semble "accompagner la manœuvre" , tout comme quand on l' aide à se débarrasser de son exuvie après un bain d 'eau tiède .
Même quand je la gavais d 'huile ( à l' aide d'une sonde urinaire ), dès la 2eme  fois elle s' est laissé faire, je n' avais plus besoin  de la contentionner et  je lui ouvrait la gueule très  facilement juste en déposant la sonde en latex sur les lèvres.
Quant à se faire enfoncer une sonde ou le doigt dans le derrière ...  ,  si tous les sexages pouvait se passer comme ça .... !


A suivre
Revenir en haut Aller en bas
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Lun 28 Avr - 1:06

Et bien tout est rentré dans l' ordre  Wink 
Une semaine après ce dernier repas , Carmen à fait enfin pipi toute seule , texture idéale , suivit quelque jour plus tard d'un étron biblique, le premier sans assistance depuis des mois ,
et d'un taille qui en dit long ( et c'est le cas de le dire ) sur le malaise qu'elle endurait visiblement .
J'espère qu'elle est tirée d' affaire, du moins pour le moment, et que ce que j'ai fait y a contribué car cela valide, en ce qui me concerne, une technique que j'imagine d' aucuns pratiquent
depuis longtemps mais que j'ai du improviser seul .
Revenir en haut Aller en bas
Sentenza
Membre régulier
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 34
Localisation : BZH
Date d'inscription : 11/06/2013

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Lun 28 Avr - 6:35

Une bonne nouvelle pour elle ! Et merci pour ce post des plus intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Mar 5 Aoû - 18:51

Hello

En me relisant je réalise que je n'ai pas bien détaillé les techniques de massage et sondage utilisées .
La première est donc externe et s’apparente à celle que l'on peux pratiquer sur un membre ou l'abdomen d'un humain avec des variante plus douces qui se rapprochent des gestes d'un ostéopathe.
La deuxième consiste à introduire un doigt ganté et lubrifié à la bétadine gel dans le cloaque de l'animal et de pratiquer un massage interne faisant intervenir toutes les phalanges
afin d'un part de déceler un éventuel bouchon ou tout simplement la présence de fèces en transit et d'autre part de stimuler et détendre la chambre cloaquale .
C'est bien utile aussi pour guider la sonde dans le bon conduit pour la pêche aux urolites .
Elle est de fait une des techniques de sondage utilisée en plus de la principale qui se fait avec les grosses sondes de sexage avec boules .


Au bout de tout ces mois de retour à la normale, je peux raisonnablement penser qu'elle est guérie .
La seule différence avec avant c'est qu'elle génère des blocs d'urine beaucoup plus gros ( même en tenant compte de la taille de l' animal qui à augmenté ).
Alors ça mérite une petite photo de l'animal pas du tout traumatisé par l' aventure .
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 372
Age : 39
Localisation : ..........en France....
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Ven 8 Aoû - 15:08

Salut, je ne passe plus très souvent et je viens de voir ton message...typiquement les urolithes se forment par excès de cristaux dans les urines. Cela a l'air con à dire mais en partant de là tu peux rechercher les causes :

Pas assez de liquide urinaire
Principalement déshydratation : températures élevées, c'est possible ; perte de liquides fécaux dus à une "légère" diarrhée due aux antibiotiques ; j'ai une une fois un cas de déshydratation avec des proies sévèrement chauffées au microondes puis refroidies à température ambiante : entre la proie avant congélation et la proie telle que donnée au serpent, il y avait une perte de 10% du poids - en évaporation. Inutile de dire qu'une telle proie apporte trop peu d'eau en regard des matières notamment azotées à évacuer.

A noter que la déshydratation est AUSSI cause de constipation, sans qu'il n'y ait besoin d'urolithes..

Excès de matières excrétées
Typiquement, il est utile de faire analyser l'urolithe pour savoir de quoi il est constitué...mais tu as quelques pistes : insuffisance hépatique ; insuffisance rénale (dues à l' "infection" ou à l'antibiotique) ; etc...

Là où je suis un peu sceptique, c'est que si je comprends bien, après le dernier urolithe il y a eu constipation SANS urolithe. Les vétos ont accès à des médicaments injectables ou buvables qui permettent de stimuler les contractions intestinales....

Quel est l'antibio large spectre qui a été donné ???
Revenir en haut Aller en bas
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Dim 10 Aoû - 8:03

Salut Gwal ,
Une des causes les plus probables est en effet la température trop élevée :
L'animal a changé de terrarium quelques semaines avant et d'un chauffage latéral qu'elle
ne semblait pas apprécier elle a abusé d'un chauffage au sol dont la température a été légèrement augmentée pendant les soins .
D'autre en effet doivent être des conséquences de l'infection et du traitement .

Pour répondre à tes questions :
- oui la constipation à continué malgré l'expulsion des urolites qui se sont même réformé ensuite .
- non la veto n'a pas jugé nécessaire d'analyser les échantillons que je lui ai produit .
- je ne suis pas chez moi je ne connais pas le non de l'antibiotique par cœur.
Il est de la famille que le Baytril , avec une tolérance meilleure
- on ne m'a pas indiqué autre chose que l'huile de paraffine pour lutter contre la constipation .
Revenir en haut Aller en bas
Fly the snipe
Membre actif


Nombre de messages : 422
Age : 47
Localisation : South of France
Date d'inscription : 02/02/2014

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Dim 10 Aoû - 8:20

tobermory a écrit:
... un étron biblique...

Alleluia!
Mais peux-tu simplement nous rappeler à quelle partie du nouveau testament tu fais référence?
Probablement la génèse...
Revenir en haut Aller en bas
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Dim 10 Aoû - 17:22

Pourquoi forcement une référence à ce ramassis de mensonges  au nom duquel on a tué tant de de gens et asservis tous les autres ?
Peut être tout simplement à cette bible là : arf !
Revenir en haut Aller en bas
sego
Membre trés actif
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 27
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Mar 13 Jan - 19:25

Je rencontre actuellement le même type de problème avec mon IJ. Elle a subi quelques épisodes de constipation par le passé, qui se sont soit résolus d'eux-même, soit à l'aide de bains/massages. Aujourd'hui, ayant constaté un gonflement modéré du tiers postérieur du corps, j'ai procédé à une simple vérification. Le gonflement n'est pas impressionnant, mais je sens des masses dures à la palpation, qui "roulent" sous les doigts. Le bain et les massages n'ont pas été efficaces cette fois-ci, car n'ont permis ni l'évacuation des selles/urine ni la réduction/ramollissement des masses.

Je me pose la question : Les bains et massages sont-ils aussi efficaces avec les urolites qu'avec les fécalomes? Une visite chez le vétérinaire est-elle vivement conseillée dans l'immédiat, ou est-ce que des bains à intervalles réguliers doivent être proposés au préalable?

Merci pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
tobermory
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 57
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Mar 13 Jan - 20:31

Salut,
Je ne sais pas si c'est aussi efficace mais j'ai déjà expulsé des eurolites par simple massage et/ou bain .
En général d' ailleurs c'est ce qui est expulsé en premier puisque c'est souvent ce qui provoque un bouchon pour le reste.
( quand c'est au niveau de la chambre cloacale que ça coince )
Il peuvent arriver à les expulser même longtemps après qu'on en ai senti la présence .
Un fécalome très compact peut facilement être confondu avec un urolite .
Je ne pense pas qu'un tour chez le véto soit nécéssaire pour le moment , à moins que ton serpent n'ai l' air malade
ou que la constipation dure depuis vraiment longtemps .
Il faut quand même surveiller car une grosse constipation quand elle est évacuée peut parfois provoquer un prolapsus .
Revenir en haut Aller en bas
sego
Membre trés actif
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 27
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Mar 13 Jan - 21:26

Merci pour ta réponse Tobermory. Je vais donc simplement baisser les températures et augmenter l'hygrométrie pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
sego
Membre trés actif
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 27
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   Mer 14 Jan - 12:59

Je ne sais pas si le bain et/ou les messages ont aidé, mais le problème s'est résolu durant la nuit. Il s'agissait bien d'urolithes. Les températures ne sont pourtant pas excessives... Ca relève peut-être d'un problème d'hygrométrie ou d'un manque d'hydratation... Je peux agir sur le premier paramètre, mais le contrôle du second me semble plus compliqué. A voir dans le mois prochain si le problème persiste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BCI problèmes de transit   

Revenir en haut Aller en bas
 
BCI problèmes de transit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problèmes de transit, elle qui souffre et moi perdue..
» Arrêt de transit et anorexie après castration
» Taches non identifiées --> ralentissement du transit --> suite (et fin des problèmes?)
» Problème de transit
» Symptomes -- problèmes courants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reptilia :: BOÏNES :: Discussion-
Sauter vers: